Rechercher
  • priscillamarencak

Dyslexie, dyspraxie et Réflexes primitifs


Une étude portant sur 54 enfants ayant reçu un diagnostic indépendant de dyslexie, a révélé qu’ils présentaient tous des dysfonctions au niveau de la motricité et des problèmes visuels. Voici ce que l’étude a révélé:

Le réflexe tonique asymétrique du cou (RTAC) et le réflexe tonique labyrinthique (RTL) étaient toujours présents chez 100% des enfants. Ils ont également noté des retards dans les réflexes RTSC (réflexe tonique symétrique du cou), galant rachidien, palmaire, plantaire et d’enracinement.

92% des enfants ont éprouvé des difficultés avec les habiletés oculomotrices.

98% ont eu des difficultés avec la coordination de l’intégration visuomotrice.

Les résultats de l’étude suggèrent que des réflexes primitifs anormaux combinés à des difficultés de perception visuelle peuvent avoir un impact sur l’apprentissage, en particulier la lecture, car elle nécessite un bon fonctionnement oculo-moteur, de la motricité et de la coordination.

C’est la raison pour laquelle il est important de travailler le schéma sensori-moteur de l’enfant ou de l’adulte qui éprouve des difficultés au niveau de la lecture et/ou du langage.

Rédigé par : Michael Lapointe.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout